Pas de commentaire

Réponse de Résolu à Greenpeace – Campagne Faites entendre votre voix

C’est avec intérêt que nous avons lu les commentaires de Richard Brooks, de Greenpeace, comme suite au lancement de Faites entendre votre voix, une campagne qui contredit tant ses propos et ses gestes des deux dernières années que ceux de Greenpeace.

M. Brooks a soulevé, en particulier, la possibilité de médiation et la participation des parties prenantes.

Comme vous le savez, Résolu se montre cohérente sur la nécessité de tenir des discussions et des négociations à caractère inclusif, et de trouver, en collaboration avec les gouvernements, les collectivités, les travailleurs et les Premières Nations, des solutions de compromis qui mènent aux résultats les plus durables.

L’idée d’une médiation entre Résolu et Greenpeace pour tenter de résoudre l’affaire actuellement devant la Cour de l’Ontario semble risible et difficilement conciliable avec la réalité. En effet, Greenpeace maintient ses allégations inexactes au sujet de la société et continue d’attaquer les clients de Résolu en diffusant de l’information fausse et diffamatoire. Ce n’est guère un signe de bonne foi, et c’est malheureusement un obstacle insurmontable à tout dialogue constructif.

Peut-être que le point de vue de M. Brooks à l’égard de la médiation et que son revirement quant à une participation réellement inclusive des parties prenantes témoignent des préoccupations de Greenpeace, alors que s’amorcent les étapes de communication et d’interrogatoire préalables devant la Cour de l’Ontario, ainsi que des nombreuses réactions critiques provenant des gens qui vivent et travaillent dans la zone boréale.

En plus de diffamer Résolu et de s’ingérer dans nos activités commerciales, Greenpeace continue, par ses actions, de menacer le gagne-pain de nos employés, de même que le bien-être socioéconomique des collectivités du Nord et de nos partenaires des Premières Nations.

Avec le lancement de la campagne Faites entendre votre voix, Greenpeace a maintenant l’écho des gens qui vivent et travaillent dans la zone boréale, ceux pour qui la forêt est un chez-soi. Ce ne sont pas des citoyens de second ordre n’ayant pas voix au chapitre de leur propre avenir. Il s’agit de LA principale partie prenante, dotée de légitimité et de réputation, et ELLE exige d’être entendue. Il ressort maintenant clairement que Greenpeace et les activistes animés du même esprit ne représentent ni les collectivités, ni les travailleurs, ni la vaste majorité des Premières Nations, ni les gouvernements.

Le lancement de la campagne Faites entendre votre voix succède à la vive condamnation de Greenpeace et des activistes ayant les mêmes objectifs par les maires, les chefs des Premières Nations, les représentants syndicaux ainsi que par les gouvernements provinciaux et fédéral. Une trentaine de maires du Nord de l’Ontario et du Québec se sont rendus à Ottawa à la fin de mai pour rencontrer les autorités fédérales. Ils ont tenu une conférence de presse au cours de laquelle ils ont désapprouvé la désinformation et les campagnes attribuables à Greenpeace et aux activistes animés du même esprit. Les représentants de quelque 500 municipalités se sont fermement exprimés en faveur des résolutions officielles qui condamnent cette désinformation et les activités associées à la campagne, exercées par certains activistes. Les représentants syndicaux, les maires et les chefs des Premières Nations, pour ne citer qu’eux, ont envoyé des lettres de désapprobation véhémentes à Greenpeace. De plus, les responsables des gouvernements provinciaux et fédéral sont en tournée pour rencontrer la clientèle du monde entier et rétablir les faits.

Nous avons beaucoup de mal à croire à la sincérité de Greenpeace qui dit vouloir en arriver à une solution viable et durable; il est difficile d’ignorer les antécédents on ne peut plus clairs de cet organisme.

Si vous voulez vous faire entendre, visitez action.pfresolu.com afin d’envoyer un courriel directement à Greenpeace et ForestEthics.

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu