Nouvelle entente pour protéger la foresterie et le mode de vie des collectivités nordiques

Le 1er mars, un groupe de maires du Québec et de l’Ontario ont signé une entente historique chapeautée par Alliance forêt boréale pour appuyer la foresterie et le mode de vie des collectivités nordiques.

« Le groupe se servira de stratégies de lobbying pour attirer l’attention sur l’importance de l’industrie des produits forestiers dans les collectivités rurales ainsi que pour renseigner le public et remettre les pendules à l’heure quant aux allégations visant à discréditer les pratiques de foresterie durable pourtant de premier plan au Canada », a déclaré Peter Politis, maire de Cochrane.

Interviewé par le magazine Wood Business, M. Politis a poursuivi : « La récolte durable est prévue par la loi au Canada; aucune récolte ne peut être pratiquée sans être durable. En fait, on récolte annuellement moins d’un pour cent de la forêt en Ontario, et seulement 40 pour cent de sa superficie peut être récoltée. »

M. Politis a indiqué que l’entente visait à protéger le mode de vie des Canadiens du Nord, qui est semblable, peu importe la province ou le territoire. Il a ajouté qu’idéalement, l’entente engloberait l’ensemble des provinces et territoires, et que toutes les municipalités du Nord et collectivités autochtones y participeraient.

Cliquez ici pour lire l’article intégral publié dans le magazine Wood Business afin d’obtenir un complément d’information sur cette entente (anglais seulement).

 

(Mot clés : collectivités, développement durable, Alliance forêt boréale, foresterie durable)

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

Menu