Aucun commentaire

Le parcours professionnel d’une gestionnaire de Résolu : Steve Germain

Steve Germain

La série d’entrevues Des emplois pour grandir a pour but de présenter le parcours et l’attachement à l’industrie forestière des gens ayant commencé à travailler dans le domaine de la production chez Produits forestiers Résolu et qui sont maintenant devenus gestionnaires. Ces gestionnaires sont la preuve que les opportunités de croissance sont énormes dans l’industrie des produits forestiers. 

Steve Germain

Peux-tu nous parler de tes responsabilités en tant que superviseur?

Je m’assure que les employés travaillent en sécurité et qu’ils soient productifs. De plus, je dois gérer les employés de production de mon équipe de travail à la scierie Saint-Thomas et de rédiger des rapports pour mon superviseur afin qu’il soit au courant de ce qui se passe dans mon équipe. Évidemment, d’autres responsabilités découlent de ces dernières, mais ce sont les priorités.

Peux-tu nous parler de ton parcours chez Résolu, de la production jusqu’à ton poste actuel?

Avant d’entrer chez Résolu, j’étais dans l’armée. En sortant de l’armée, j’ai postulé chez Résolu puisque je trouvais que c’était une belle entreprise et j’ai été embauché à l’usine de La Doré en février 2018 en tant que journalier au décanteur du côté du rabotage. Ensuite, j’ai notamment fait différents postes tels que l’entêteur et l’empileuse; bref, j’ai fait presque tous les postes au rabotage sauf classeur et opérateur MSR. Par la suite, avec les formations d’électricien préalablement reçues et ma technique en système avioniques et l’entreprise m’a fait suivre un AEC (attestation d’études collégiales) pour devenir technicien électrique afin que je puisse continuer à approfondir mes connaissances dans ce domaine. Avec la pandémie, la formation a été interrompue et on m’a offert d’être superviseur au rabotage à la scierie Saint-Thomas, ce que j’ai accepté. Par la suite, j’ai terminé ma formation et on m’a proposé de devenir superviseur du côté du sciage, c’est donc ce que je fais présentement. Je ne sais pas réellement où je vais, mais je sais que ma progression chez Résolu n’est pas terminée. Ma progression a été rapide et j’ai toujours pris la peine de remercier ceux qui m’ont aidé à progresser. Tu sais, pour monter un escalier, il faut être deux; ça prend de la volonté de monter par toi-même, mais aussi quelqu’un qui te donne un « coup de main » pour monter les marches. Je ne sais toujours pas jusqu’où je vais monter mes marches, je laisse le temps et les opportunités faire les choses.

Pourquoi avoir choisi de vivre au Lac-Saint-Jean?

Je viens d’ici, mais j’ai habité un peu partout dont à Montréal, Québec et en Ontario. Rendu à un certain âge, il est important de revenir chez soi. Ici, il n’y a pas de trafic, il y a la nature et on a la paix. Mon emploi m’oblige à parler beaucoup, mais rendu chez moi, dans mes affaires, je suis bien et très tranquille. En effet, le Lac-Saint-Jean serait l’une des plus belles places au monde s’il n’y avait pas d’hiver, mais on est très bien ici!

Quel est ton lien avec la forêt?

Je suis Amérindien, je viens de Mashteuiatsh, donc la forêt est implantée dans mes racines. J’ai donc toujours été proche de la forêt, j’y fais de la moto. Je suis bien dans la nature, j’y vais dès que je peux.

Quel serait le meilleur conseil à donner à quelqu’un voulant faire carrière dans l’industrie forestière?

C’est la passion qui mène. Ce sont des beaux métiers, mais ce ne sont pas des métiers faciles, il faut avoir la volonté et aimer la forêt. Bref, le meilleur conseil est de suivre tes passions.

Par Charles Martel, stagiaire à la scierie Saint-Thomas de Résolu dans le cadre du programme Stage de rêve de l’Association des produits forestiers du Canada

Billets de blogue récents
La Vie Chez Résolu

Billets de blogue similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu