Pas de commentaire

Les produits forestiers contribuent à la lutte contre les changements climatiques selon les Nations Unies

La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) se tient chaque année pour préciser les mesures à prendre en la matière. La 24e Conférence des Parties de la CCNUCC a eu lieu en décembre 2018 à Katowice, en Pologne. La Déclaration ministérielle de Katowice « Forêts pour le climat »  qui en a résulté met en lumière le rôle crucial de l’industrie des produits forestiers dans la lutte contre les changements climatiques.

Quelques faits saillants de la Déclaration :

  • Les forêts fournissent des biens, des ressources et des matériaux à empreinte carbone réduite, dont les produits ligneux récoltés.
  • La gestion durable des forêts contribue à la conservation de la nature et est essentielle pour atteindre un équilibre entre émissions de sources anthropiques et absorption par les puits.
  • Dans certaines circonstances, les changements climatiques touchent les forêts : les catastrophes naturelles font augmenter les émissions de carbone, modifient la capacité de stockage du carbone des forêts et soulignent le besoin d’aider ces dernières à augmenter leur capacité de stockage afin de s’adapter aux changements climatiques.

Dans un communiqué rédigé en appui à la Déclaration de la CCNUCC, l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) a réitéré quelques faits importants à propos de la gestion forestière durable au Canada :

  • En plus de réduire les émissions de gaz à effet de serre, les forêts jouent un rôle majeur dans la séquestration et le stockage du carbone dans le sol, les arbres et autres types de végétation, en plus de fournir des produits qui stockent le carbone.
  • Le secteur canadien des produits forestiers fournit 230 000 emplois directs permettant de subvenir aux besoins des familles de plus de 600 collectivités forestières du pays.
  • Au Canada, l’aménagement forestier est régi par des règlements parmi les plus stricts qui soient au monde. Pour planifier les activités de récolte, les professionnels de la foresterie intègrent dans leurs plans d’aménagement des mesures de conservation forestier tenant compte des multiples espèces, des bassins versants, des milieux humides, de la gestion des ravageurs, du risque d’incendie ainsi que des incidences des changements climatiques.
  • Le secteur forestier canadien a volontairement réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 66 % en 30 ans, et se compte fier d’être au rang des meilleurs pays du monde en aménagement forestier.

Plus que jamais, il apparaît clair que les forêts et l’aménagement forestier tiennent un rôle crucial dans l’atteinte des cibles mondiales relatives aux changements climatiques. Nous sommes fiers d’appartenir à une industrie soucieuse de réduire son empreinte environnementale et de pratiquer le développement durable. 


Billets de blogue récents
Développement durable

Billets de blogue similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu