Visite d’une scierie et de son fonctionnement

par Catherine Laflamme
Une carrière  au sein de l’industrie des produits forestiers peut être très valorisante, mais elle comporte aussi de nombreux défis. C’est du moins ce que les participants au programme pour les nouveaux diplômés en génie de Résolu et au programme Rêve vert de l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) découvrent en travaillant pour Résolu.
Nous vous proposons quelques billets de blogue de leur part sur leurs expériences et aventures au travail.

Déjà bien plus de la moitié du stage  s’est écoulé! L’été bat son plein dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean et nous venons de traverser une grande vague de chaleur. Jusqu’à maintenant, mon expérience se déroule à merveille. J’apprends sans cesse et l’expérience que j’acquiers me saura très profitable pour les années à venir.

Cette semaine, j’écris sur le processus que subit le bois lors de son arrivée jusqu’à sa sortie de l’usine.

Tout d’abord, le bois est apporté directement de la forêt à l’usine de sciage. Une chargeuse le dépose sur les  transferts qui sont les deux lignes d’entrée. Lors de son passage dans ces lignes, un scanneur divise le bois selon sa grosseur pour la prochaine étape. Les morceaux les plus gros restent à leur hauteur actuelle et ceux plus petits descendent d’un étage.

Par la suite, l’écorceur qui effectue un procédé de tourner le couteau en rotation enlève l’écorce de l’arbre.

Suite à cela, le morceau de bois est scanné pour décider de quelle façon il sera utilisé. Le terme utilisé est patron. C’est-à-dire, que la bille peut être sciée pour devenir du 2X4, 2X6, etc.  Les lignes de sciage sont quant à elles, divisées en deux. Il y a la petite  ligne dont les plus petites billes du début et la grosse ligne qui est composée des plus gros morceaux de bois. Ils sont classés dans des bacs selon leur patron de sciage et sont ensuite emportés vers les nombreuses scies. Tout ce fait automatiquement et il n’y a pas d’interventions humaines lors du triage.

Après le procédé de sciage, le bois se rend au classeur où il est classé avec les autres planches du même patron.

Lorsque les cases du classeur sont pleines, les planches sont descendues un étage plus bas et apporté vers l’empileuse  où les rangées de bois sont superposées de lattes pour former un paquet.

Finalement, lorsque le paquet est formé il est envoyé à l’extérieur où un opérateur de machinerie lourde va le placer dans la cour avec les autres. Il sera par la suite, envoyé au séchoir et plané avant sa mise en vente.

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

Menu