Pas de commentaire

La place des femmes dans le milieu de travail

par Catherine Laflamme
Une carrière  au sein de l’industrie des produits forestiers peut être très valorisante, mais elle comporte aussi de nombreux défis. C’est du moins ce que les participants au programme pour les nouveaux diplômés en génie de Résolu et au programme Rêve vert de l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) découvrent en travaillant pour Résolu.
Nous vous proposons quelques billets de blogue de leur part sur leurs expériences et aventures au travail.

On peut facilement penser qu’un environnement comme celui d’une scierie n’accueille pas les femmes. De nombreux préjugés provenant de l’extérieur peuvent être associés à celles qui travaillent dans ce milieu, notamment, qu’elles doivent être grandes, masculines et fortes physiquement.  Au contraire, chez Résolu, les employés typiquement masculins sont très ouverts à l’intégration des femmes dans leurs équipes de travail. Ceux-ci sont toujours prêts à offrirent de l’aide et ils respectent les travailleuses. C’est une ambiance de plaisir et de coopération. De plus, cela a pour effet de changer la culture particulière implantée depuis de nombreuses années dans les scieries.

Même si on peut croire qu’une femme un peu plus menue ne soit pas en mesure d’effectuer des tâches avec des gros équipements, Résolu démystifie ce mythe. Je peux confirmer qu’il y a un très grand encadrement surtout en matière de sécurité. Prenez note qu’au cours des dernières années, la technologie a fait son entrée dans le domaine des produits du bois. Les postes de travail sont devenus beaucoup moins manuels. Cela nous permet donc d’opérer les équipements et d’atténuer la peur de ces machines imposantes et bruyantes.

Il y a quelques semaines, je me suis entretenue avec Maude une employée du secteur de Girardville depuis quelques années. Elle a confirmé que d’être une femme dans un milieu considéré masculin n’est pas toujours évident. Par contre, comme mentionné plus tôt, elle m’a rapporté que ses collègues l’ont accueilli sans aucun jugement et que le travail s’est toujours fait de façon respectueuse.

Notre monde n’est pas parfait et il existe effectivement des membres du personnel qui ont des propos discriminatoires non intentionnellement et  intentionnellement, des commentaires portant atteinte à l’intégrité et qui sous-estiment les femmes. Je crois que tranquillement cette mentalité est en train de disparaître et que ce pourcentage de gens reçoit des sanctions suite à leurs actes et propos.

On peut donc confirmer que le monde des produits du bois possède une grande ouverture d’esprit qui accueille les femmes de tous âge sans discrimination et valorise leurs compétences à la même égalité que celles des hommes tout en aidant à s’adapter à ce monde peu connu de la main- d’œuvre féminine.

Seriez-vous les prochaines?

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

Menu