Des emplois verts

par Courtney Jackson
Une carrière  au sein de l’industrie des produits forestiers peut être très valorisante, mais elle comporte aussi de nombreux défis. C’est du moins ce que les participants au programme pour les nouveaux diplômés en génie de Résolu et au programme Rêve vert de l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) découvrent en travaillant pour Résolu.
Nous vous proposons quelques billets de blogue de leur part sur leurs expériences et aventures au travail.

Bonjour et bienvenue à tous mes abonnés!

Les deux dernières semaines de travail au bureau et sur le terrain ont filé, tant j’ai été occupée! Au bureau, je remplaçais un coordonnateur opérationnel affecté à la forêt Black Spruce. En son absence, j’ai fait la mise à jour hebdomadaire au tableau mensuel de volume pour la forêt Black Spruce. On y consigne le volume total de bois, par essence, récolté et livré à la scierie de Thunder Bay ainsi que le nom de l’entrepreneur. Ce tableau permet de déterminer l’offre et la demande de la scierie, et de s’assurer que les entrepreneurs livrent le bois alloué de la forêt Black Spruce.

Sur cette carte, la forêt Black Spruce est délimitée en orangé, et la forêt Dog River-Matawin, en vert clair.

Au cas où je ne l’aurais pas précisé dans mes premiers billets, je suis affectée pour l’été aux forêts Black Spruce et Dog River-Matawin. Comme vous pouvez le constater sur la carte, la forêt Black Spruce est située au nord-est de Thunder Bay et borde le lac Nipigon. Je me souviens à quel point j’ai été dépassée la première fois que j’ai vu cette carte. Je ne pouvais pas croire que j’allais travailler dans deux forêts et que je devrais me déplacer seule pendant des mois. Toutefois, après trois mois passés à titre de stagiaire aux Opérations forestières, je m’aventure avec confiance sur le terrain pour accomplir mes tâches! Et même qu’après un certain temps, ces forêts ne m’ont pas semblé si grandes que cela!

L’un des aspects les plus intéressants d’un stage est l’expérience de travail qu’il procure. Mon stage chez Résolu m’a offert bon nombre d’occasions au sein du secteur des produits forestiers. J’ai aussi beaucoup appris sur les opérations forestières à Thunder Bay, et je me sens bien outillée pour faire seule mon travail de terrain. Comme stagiaire, j’aime tout particulièrement pouvoir côtoyer des gens ayant une vaste expérience de leur domaine. Acquérir de l’expérience de travail est en effet crucial. Toutes les personnes avec lesquelles je collabore chez Résolu sont passionnées, travaillantes et brillantes. Elles sont aussi patientes, et toujours prêtes à répondre à mes questions. Je suis privilégiée.

Dans le même ordre d’idées, il y a deux semaines de cela je vous parlerai d’une autre expérience incroyable que j’ai vécue à titre de stagiaire chez Résolu. Le 18 juillet, j’ai assisté, avec deux collègues, à un événement de Project Learning Tree (PLT) Canada, qui se tenait au Centennial Botanical Conservatory de Thunder Bay pour célébrer le succès du programme d’emplois d’été « Emplois verts dans les espaces verts » dans la région de Thunder Bay.

J’avais reçu, quelques jours auparavant, un courriel me demandant d’y présenter madame Patricia Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail. Sans trop savoir ce que cela impliquerait, j’ai accepté avec plaisir. Arrivée sur place avec mes collègues, je me suis vu remettre prestement une feuille par une employée de PLT Canada. C’était la présentation que je devais faire devant public. C’est alors que j’ai commencé à me sentir nerveuse : j’avais seulement dix minutes pour me préparer!

Je me présente comme étudiante occupant un emploi vert dans le secteur des produits forestiers, puis je présente madame Patricia Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail.

Je me tenais impatiemment devant l’auditoire, aux côtés des autres invités de cette célébration, attendant d’entendre mon nom. Et voilà. On a applaudi tandis que je me suis rendue sur le podium. Je me suis tenue bien droite et j’ai souri à l’auditoire. J’ai d’abord remercié le ministre Don Rusnak, député de Rainy River (Thunder Bay) de son introduction. J’ai ensuite parlé un peu de moi et de la joie que j’éprouvais d’occuper un emploi vert pour étudiant, cet été. Enfin, j’ai présenté madame Patricia Hajdu, et mon moment de briller était terminé. Un sentiment extraordinaire m’habitait. J’étais si fière d’avoir pu parler en public! Ayant toujours admiré ceux qui le font, je voyais cela comme une autre réalisation de ma vie.

Le groupe de gens qui ont prononcé une allocution à l’occasion de la célébration du programme d’emplois d’été « Emplois verts dans les espaces verts » dans la région de Thunder Bay.

On a ensuite fait des photos et des entrevues des personnes qui avaient prononcé une allocution. À ma grande surprise, un cameraman s’est approché de moi et m’a demandé une entrevue, à laquelle j’ai consenti avec plaisir. Soudainement, la caméra était braquée sur moi et quatre micros m’étaient tendus.

Moi, en entrevue.

Je dirais que ce fut l’un des moments les plus excitants de ma vie! J’ai non seulement relevé un défi personnel, mais j’ai pu faire partager ma passion. L’entrevue que j’ai donnée a été diffusée aux nouvelles télévisées et à la radio de Thunder Bay, et j’ai même fait la manchette dans le journal Thunder Bay Chronical. Cet emploi d’été est le plus extraordinaire que j’aie jamais eu et je suis tellement chanceuse que tant d’occasions continuent de se présenter à moi!

Je vous remercie d’avoir lu le plus récent billet de mon blogue Rêve vert.

 

– Court

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

Menu