Aucun commentaire

Résolu investit près de 13 M$ dans ses installations de produits du bois de La Doré, au Québec

Caption (de gauche à droite) : Yves Laflamme, président et chef de la direction de Résolu, Ghislain Laprise, représentant syndical, Marianne St-Gelais, ambassadrice santé et sécurité, Yannick Baillargeon, maire de la Doré, Philippe Couillard, Premier ministre du Québec et Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Résolu a annoncé des investissements majeurs de 12 956 700 $ dans ses installations de produits du bois de La Doré, situées au Lac-Saint-Jean, Québec. L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse à laquelle ont assisté le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ainsi que des dignitaires et des employés de l’entreprise.

Les investissements serviront à intégrer de nouvelles technologies aux procédés de fabrication, afin de soutenir l’augmentation continue de la performance des installations dans un environnement concurrentiel en pleine transformation. Ils permettront également d’augmenter l’efficacité énergétique par la modernisation des procédés opérationnels.

« C’est un investissement important pour l’avenir de nos installations de La Doré, a déclaré Yves Laflamme, président et chef de la direction. Malgré les enjeux qui confrontent notre industrie, nous pouvons compter sur l’innovation, la solidarité régionale et la fierté de nos gens pour leur travail. »

M. Laflamme a également rappelé tous les efforts fournis des travailleurs, des représentants élus et gouvernementaux, ainsi que des organismes d’éducation et de développement économique régionaux pour ouvrir des perspectives d’avenir au sein de l’industrie des produits forestiers.

Résolu emploie près de 250 personnes à la scierie, à l’usine de rabotage et à l’installation d’aboutage de La Doré, et plus de 2 000 dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Les investissements annoncés aujourd’hui touchent des améliorations apportées à plusieurs volets des activités :

« Nous reconstruirons la section Alimentation de la scierie et ajouterons de multiples automates industriels, qui permettront de mieux identifier le potentiel de chaque bille, de la diriger vers la bonne utilisation et d’en réaliser la découpe optimale, a expliqué Gilbert Demers, vice-président de division, Produits du bois – Scieries et ingénierie. Nous entamons également le démarrage d’une nouvelle emballeuse à l’usine de rabotage, avec des prototypes développés par des fabricants de la région. Enfin, nous complétons le projet avec l’addition de deux nouvelles bouilloires électriques pour produire la quantité de vapeur requise au séchage. »

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu