Pas de commentaire

L’HISTOIRE DE RÉSOLU : William Vansittart Bowater

Bowater Woods Department

Les origines de Produits forestiers Résolu remontent à l’époque de la révolution industrielle. À partir de 1820 et à travers les deux siècles suivants, l’entreprise qui exploitait une vingtaine de scieries sur les rives du Saint-Laurent est devenue un important producteur de pâte, de papier et de produits du bois exploitant plus de 40 installations de production aux États-Unis, au Canada et en Corée du Sud.

Un livre qui vient d’être publié sous le titre de « Resolute Roots » suit l’évolution de l’entreprise et décrit les pionniers qui l’ont construite à travers deux conflits mondiaux et de nombreuses révolutions technologiques.   

Écrit par Martin Fairbank, un ancien employé de Résolu, le livre dresse l’arbre généalogique de Résolu, qui comprend des noms comme Abitibi, Consolidated Bathurst, Produits forestiers CIP, Bowater, Ontario Paper, Donohue et Price, et décrit la construction des usines Mersey, Alma,  Kénogami, Murray Bay, Alpena, Thorold et Gatineau, et de nombreuses autres installations.

Pour en savoir plus sur les origines et la riche histoire de Résolu et des entreprises qui l’ont précédée, vous pouvez acheter le livre qui vient de sortir des presses en cliquant ici. Nous en publierons des extraits au cours des prochaines semaines sous l’onglet L’histoire de Résolu.

L’histoire de la branche Bowater de la famille de Résolu remonte à 1910, quand William Vansittart Bowater et trois de ses fils ont fondé l’entreprise W.V. Bowater and Sons, un grossiste et courtier en papier. William s’est lancé dans la fabrication du papier quand il a construit une papeterie à l’est de Londres (Northfleet); l’usine a commencé à produire en 1926. Une deuxième usine a été construite à Ellesmere Port en 1931 et en 1936, l’entreprise en a acquis deux autres en Angleterre. Aucune de ces installations n’est exploitée aujourd’hui.

Eric Bowater, petit-fils de William, s’est joint à l’entreprise en 1921. Il a rapidement gravi les échelons en effectuant des acquisitions qui ont fait de Bowater le plus important producteur de papier journal en Europe. En 1938, Bowater a acheté l’usine de papier journal de Corner Brook, à Terre-Neuve au Canada, de la société International Paper. (En 1984, l’usine a été vendue à Kruger, son propriétaire actuel.)

La première incursion de Bowater aux États-Unis a eu lieu à Calhoun (Tennessee), où l’entreprise a commencé à produire de la pâte kraft et du papier journal en 1954. Une partie de la production de pâte était expédiée au Royaume-Uni pour être utilisée dans les usines de papier journal de Bowater.

L’usine de papier journal Mersey à Brooklyn (Nouvelle-Écosse) a été fondée en 1929 par Izaak Killam, un riche financier montréalais, à l’époque de la crise boursière. Elle a été rentable pendant les années 30, tandis que de nombreuses installations concurrentes faisaient faillite, puis Bowater l’a achetée de la veuve de M. Killam en 1956. Cette usine a été fermée en 2011.

La deuxième installation américaine de Bowater, située à Catawba (Caroline du Sud), a commencé à produire de la pâte kraft en 1959 et du papier fin couché (LWC) en 1962. C’était la première fois qu’on fabriquait ce type de papier à partir de fibre de pin du Sud selon un procédé qui posait de nombreux nouveaux défis. L’usine a surmonté ces difficultés et le produit a par la suite été reconnu comme un des meilleurs papiers couchés de l’industrie.

Les installations originales de Bowater font maintenant partie de Produits forestiers Résolu. Si vous souhaitez en savoir davantage sur l’histoire de Produits forestiers Résolu et des entreprises qui l’ont précédée, vous pouvez acheter le livre Resolute Roots qui vient de sortir des presses en cliquant ici.

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu