Pas de commentaire

L’histoire de Résolu : profil de William Price, fondateur de l’entreprise

William Price

Les origines de Produits forestiers Résolu remontent à l’époque de la révolution industrielle. À partir de 1820 et à travers les deux siècles suivants, la Société qui exploitait une vingtaine de scieries sur les rives du Saint-Laurent est devenue un important producteur de pâte, de papier et de produits du bois exploitant plus de 40 installations de production aux États-Unis, au Canada et en Corée du Sud.

Un livre qui vient d’être publié sous le titre de « Resolute Roots » suit l’évolution de la Société et décrit les pionniers qui l’ont construite à travers deux conflits mondiaux et de nombreuses révolutions technologiques. 

Écrit par Martin Fairbank, un ancien employé de Résolu, le livre dresse l’arbre généalogique de Résolu, qui comprend des noms comme Abitibi, Consolidated Bathurst, Produits forestiers CIP, Bowater, Ontario Paper, Donohue et Price, et décrit la construction des usines Mersey, Alma,  Kénogami, Murray Bay, Thorold et Gatineau, et de nombreuses autres installations.

Pour en savoir plus sur les origines et la riche histoire de Résolu et des entreprises qui l’ont précédée, vous pouvez acheter le livre en cliquant ici. Nous en publierons des extraits au cours des prochaines semaines sous l’onglet L’histoire de Résolu.

La plus ancienne Société qui a précédé Résolu a été fondée par William Price, un Anglais qui a immigré au Canada en 1810 pour établir l’entreprise William Price Company en 1820 avec trois autres investisseurs. La principale activité de cette entreprise était d’exporter du bois d’œuvre en Grande-Bretagne pour la construction de navires. Ses profits ont peu à peu été réinvestis dans des scieries. En 1849, les scieries Price produisaient environ la moitié des madriers qui sortaient de toutes les scieries situées en aval de la ville de Québec.

En 1860, il y avait plus de 20 scieries Price le long du fleuve Saint-Laurent. Quand William Price est décédé en 1867, on lui a érigé à Chicoutimi une pierre tombale sur laquelle étaient inscrits les mots « le Père du Saguenay ». L’entreprise a ensuite été dirigée par ses fils David, William et John, qui l’ont renommée Price Brothers and Company. En 1899, elle est passée aux mains d’un neveu, William Price III.

William Price III est né au Chili et c’est là qu’il a passé sa petite enfance. Son père était éleveur de bovins. Quand il avait environ cinq ans, ses parents l’ont envoyé au Canada, où il a d’abord fréquenté le collège Bishop à Lennoxville (Québec) pour ensuite se rendre à Windsor, en Angleterre. Ses camarades de classe l’appelaient le « Chile Price » (le Price chilien).

C’est à cette époque que l’entreprise s’est tournée vers le secteur de la pâte et du papier, démarrant une usine de pâte à Jonquière (Québec) en 1900. Cette installation produisait chaque jour 18 tonnes de pâte mécanique servant à fabriquer du carton. En 1902, Price a formé une coentreprise à Saint-Germain-de-Rimouski, créant la Price-Porritt Pulp and Paper Company. Cet établissement a produit de la pâte mécanique et du carton jusqu’en 1927.

En 1911, les frères Price ont commencé à construire une nouvelle papeterie à Kénogami (Québec). Cette usine a fabriqué 150 tonnes de papier journal par jour à partir du moment où elle est entrée en service en décembre 1912. Aujourd’hui, l’usine Kénogami produit environ 375 tonnes de papier surcalandré par jour.

Pendant la Première Guerre mondiale, William Price a fait son entrée dans le service militaire et il a été chargé de diriger la construction d’un camp à Valcartier, près de la ville de Québec, où les militaires vivaient jusqu’à leur embarquement vers l’Europe. Ses efforts ont été récompensés quand il a été fait chevalier.

Le prochain projet important pour l’entreprise Price Brothers était la construction d’une centrale hydroélectrique au Lac-Saint-Jean pour fournir de l’énergie à une nouvelle usine de pâte et de papier qu’elle prévoyait construire sur des terres qui deviendraient plus tard la municipalité de Riverbend (maintenant Alma). L’usine a commencé à produire en 1925. Aujourd’hui, l’usine d’Alma produit chaque jour près de 1000 tonnes de papiers pour usages spéciaux.

Sir William Price est décédé tragiquement le 2 octobre 1924 dans un accident survenu dans le parc à bois de l’usine Kénogami. En inspectant un trou laissé par un premier glissement de terrain, un second glissement l’a entraîné, avec deux ingénieurs, dans la Rivière-aux-Sables. Ses fils John Herbert et Arthur Clifford, tous deux au début de la vingtaine, l’ont succédé à la tête de Price Brothers.

Si vous désirez en savoir plus sur l’histoire de Produits forestiers Résolu et des entreprises qui l’ont précédée, vous pouvez acheter le nouveau livre « Resolute Roots », en cliquant ici.

 

Crédit de photo : le centre d’histoire Sir William Price in Kénogami

 

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu