3 Commentaires

Vous avez un droit de parole

Depuis deux ans, Greenpeace et ForestEthics mènent des attaques contre Résolu et les gens qui habitent la forêt boréale. Résolu demande la fin de leurs campagnes de désinformation et exige d’obtenir une place à la table de discussion pour les gens qui vivent et travaillent dans la forêt boréale. Si vous voulez vous faire entendre, visitez action.pfresolu.com afin d’envoyer un courriel directement à Greenpeace et ForestEthics. Nous sommes d’avis que vous avez le droit de parole.

Les campagnes ne reflètent aucunement la réalité des pratiques forestières actuelle ni le véritable leadership en matière de développement durable que l’on retrouve au Canada.  Elles sont basées sur des allégations inexactes. Que la forêt boréale canadienne fasse partie des forêts les mieux gérées au monde, voire LA mieux gérée, ne semble pas importer Greenpeace et ForestEthics.

Ces militants visent spécifiquement l’achat des produits issus de la forêt boréale canadienne. Greenpeace et ForestEthics continuent d’intimider et de menacer les clients. Leurs attaques ont entraîné des pertes d’emplois pour les travailleurs du nord de l’Ontario et du Québec, ce qui nuit au bien-être socioéconomique des collectivités locales.

Contrairement à ce qu’ils prétendent, Greenpeace et ForestEthics ne représentent aucunement les intérêts des collectivités nordiques, de la majorité des Premières Nations, et certainement pas des travailleurs des régions boréales. Ainsi, plus de 500 municipalités au Québec et en Ontario ont indiqué avoir de sérieuses préoccupations concernant les campagnes des militants. Quelque 30 maires sont récemment allés à Ottawa pour s’exprimer, des lettres de condamnation ont été envoyées par des syndicats, des maires, des Premières Nations et d’autres personnes et organisations. Les gouvernements provinciaux et fédéral sont allés rencontrer nos clients afin de rétablir les faits.

Un échange de lettres entre Résolu et ForestEthics a mené récemment à la publication d’une chronique retentissante de Peter Foster dans le National Post (pour la version française, cliquez ici) qui salue la détermination de Résolu et sa position fondée sur ses principes.

Nous sommes d’avis que la participation d’un grand nombre de parties prenantes est nécessaire pour trouver de réelles solutions aux enjeux de la forêt boréale. Résolu demeure inébranlable dans son soutien et sa volonté d’entamer des discussions, mais nous tenons à ce que les parties prenantes régionales, les membres des Premières Nations et les gouvernements puissent y participer.

Nous remarquons par ailleurs un rejet de la notion que des groupes comme Greenpeace ou ForestEthics s’expriment au nom des collectivités locales, des travailleurs, des Premières Nations et des gouvernements des régions boréales. Les gens des régions boréales méritent une place à la table de discussion – ce ne sont pas des citoyens de deuxième classe. Ils ont le droit de décider de l’avenir de leur communauté. Ils méritent un droit de parole, tout simplement.

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

3 Commentaires. En écrire un nouveau

  • francois poitras
    8 août, 2015 11:24

    Je suis camionneur forestier et je tiens à dire aux messieurs Greenpeace, qu’ils sont lâches et feluettes de s ‘attaquer à des entreprises faciles comme des forestieres québécoises.Je croierais leurs actions le jour où ils iront en Chine pour dénoncer les multiples centrales aux charbons qu’ils construisent une après l’autre!C’est ,de loin ,la source de pollution la pire de la planète!Et que dire des exploitation des mines au Brésil,de ses forêts et aussi en Russie et en Chine avec leurs exploitations sans mesure de leurs forêts de feuillus!Pourquoi écoute-t-ons des pareilles penseux de bureaux? Merci.

    Répondre
  • Guy Gilbert
    17 août, 2015 19:24

    Greenpeace mettent à profit une réalité sournoise des temps modernes. Il est très facile de publier des ragots et n’y a aucun besoin que ces ragots aient un fondement rationel pour frapper l’imaginaire du public. Quant aux politiciens et fonctionnaires, ils sont tout simplement épouvantés par les ragots et n’y a pas besoin non plus que ces ragots aient un fondement rationel pour que leurs actions soient influencées.

    Répondre
  • Aline Lapointe
    18 août, 2015 20:39

    Vous mes chers gens de Greenpeace. Je voudrais bien vous suivre à chaque minutes de votre vie si vous protégez tant l’environnement. Vous prêchez contre Résolu mais vous oubliez avec quoi vous faites vos maisons, avec quoi vous faites vos patios de piscines, Ce n’est pas Résolu qui détruit l’environnement mais vous par vos actes que je considèrent criminels parce que vous tuer à chaque jour une industrie. Vous êtes entrain de détruire l’économie et par conséquence vous enlevez le pain de la bouche de nous tous qui dépendons directement et indirectement de l’industrie forestières. Vous une gagne de révolutionnaires rien de moins qui s’en prends à une compagnie qui donne à manger à des millions de personnes qui paient vos salaires en travaillant comme des déchaines. Aline Lapointe

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu