Pas de commentaire

L’eau : regard sur notre façon d’utiliser une ressource précieuse

L’accès à l’eau douce est une question cruciale, et en tant qu’importants utilisateurs de cette ressource précieuse, nous sommes toujours à la recherche de moyens de l’utiliser de façon plus efficace. Pour en savoir plus sur la façon dont nous utilisons l’eau, nous avons parlé à Martin Fairbank, conseiller technique principal qui travaille pour Résolu depuis 1985.

Martin, quel rôle les forêts jouent-elles dans l’approvisionnement en eau de la planète?

Les forêts retiennent l’eau provenant des précipitations et du sol et elles libèrent de la vapeur d’eau dans l’atmosphère par un processus appelé évapotranspiration. Les forêts empêchent aussi l’érosion des sols. Je dirais qu’elles jouent un rôle indispensable dans le cycle de l’eau.

Quelle incidence l’industrie des produits forestiers a-t-elle sur l’approvisionnement en eau?

Dans notre industrie, nous avons appris au fil des ans comment récolter des arbres de façon durable en réduisant au minimum l’impact sur l’environnement. Tous les terrains forestiers sous notre gestion sont certifiés conformes à des normes d’aménagement forestier durable (AFD), ce qui assure non seulement la régénération de la forêt après la récolte, mais aussi la protection du sol, de l’eau et de la biodiversité. Par exemple, nous maintenons des zones tampons en bordure des cours d’eau pour prévenir l’érosion des sols.

Comment Résolu utilise-t-elle l’eau?

Nos usines de produits du bois utilisent relativement peu d’eau, mais il en faut beaucoup pour fabriquer de la pâte et du papier. Les installations de Résolu sont toutes situées à proximité de lacs et de rivières qui leur procurent d’abondantes ressources hydriques. Nous utilisons de l’eau pour laver, classer et transporter la pâte, pour refroidir et nettoyer l’équipement et pour produire de la vapeur aux fins du séchage, du chauffage et de la production d’énergie. Pendant le processus, l’eau est recyclée plusieurs fois. Avant de l’évacuer à la fin du processus, nous la traitons pour en extraire les matières organiques dissoutes ou en suspension.

Que fait-on de l’eau après l’avoir utilisée?

Environ 95 % de l’eau est réutilisée. Toutes nos usines de pâte et de papier sont dotées de systèmes de traitement des effluents qui réduisent au minimum l’impact sur le milieu récepteur. Le traitement primaire consiste à retirer les matières solides, tandis que le traitement secondaire a pour but de réduire la teneur en matières organiques dissoutes par oxydation biologique. Parfois, nous ajoutons des nutriments dans le système de traitement pour nous assurer que les microbes font leur travail.

Les gouvernements ont adopté des règlements régissant l’évacuation de l’eau pour s’assurer que l’eau que nous rejetons n’a pas d’effet néfaste sur la vie aquatique ou sur les autres utilisations possibles de l’eau. Résolu surveille et contrôle ses installations de traitement afin de se conformer aux valeurs limites qui concernent particulièrement les matières en suspension et les matières organiques dissoutes.

Comment nous assurons-nous que nos activités ne nuisent pas à l’approvisionnement en eau?

Dans chacune de nos usines de pâte et de papier, nous avons analysé le « stress hydrique ». Nous avons découvert que seulement une de nos usines se trouve dans un secteur où il existe un risque de stress hydrique occasionnel – notre usine de pâte et de papier de Catawba, située en bordure de la rivière Catawba en Caroline du Sud. Résolu est membre du Catawba-Wateree Drought Management Advisory Group, un groupe consultatif qui se réunit au moins une fois par année pour discuter de questions relatives à l’approvisionnement en eau dans le bassin de la rivière Catawba. Nous avons aussi à Catawba un système de traitement tertiaire dont on peut se servir pendant les périodes de sécheresse pour améliorer la qualité de l’effluent afin qu’il puisse être réutilisé dans le processus.

Nous avons analysé l’effet de différents scénarios en matière de changements climatiques publiés par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat sur le stress hydrique futur, et même avec le scénario le plus pessimiste, nous ne prévoyons aucun changement significatif pour ce qui est du niveau de stress hydrique.

Aussi, depuis 2012, Résolu dépose un rapport auprès du Water Disclosure Project (CDP). Ce rapport décrit en détail l’utilisation et la gestion de l’eau dans nos usines de pâte et de papier. On trouvera ces détails sur le site du CDP.

Qu’est-ce qu’un système de gestion de l’environnement et quelle en est l’utilité?

Résolu a pris un engagement envers la gestion responsable de son empreinte environnementale et envers la protection des ressources hydriques partout où elle exerce ses activités. Une partie de notre approche consiste à instaurer un système de gestion de l’environnement (SGE) dans chacune de nos installations – une façon systématique de gérer les dossiers environnementaux d’un établissement, dont la gestion de l’eau ne constitue qu’un aspect. À l’heure actuelle, 18 de nos usines de pâte et de papier ont fait certifier leur SGE selon la norme ISO-14001 et les autres sont en voie d’obtenir cette certification.

Pouvons-nous faire plus?

Nous cherchons toujours des façons de nous améliorer, et la réduction de la consommation d’eau est un domaine où les améliorations sont souvent possibles. Quand nous recyclons de l’eau très chaude pour remplacer de l’eau douce chauffée, il en résulte des économies aux chapitres de l’énergie et des coûts. Voici certains projets que nous avons réalisés pour réduire notre consommation d’eau :

  • Réutilisation de l’eau de refroidissement comme eau de procédé
  • Utilisation de techniques plus perfectionnées en matière de classage et de filtration, ce qui permet de recycler plus d’eau de procédé
  • Mesure et contrôle des processus qui permettent une utilisation variable de l’eau plutôt qu’un débit fixe

 

Pourquoi cette question est-elle importante pour vous personnellement? 

Tout est dans la recherche d’un équilibre entre les trois piliers du développement durable (environnement, économie et société) : réduire au minimum l’impact sur l’environnement, favoriser la viabilité financière de l’industrie et permettre aux activités récréatives de continuer sur nos cours d’eau, comme le canotage que j’aime pratiquer pendant l’été.

 

Billets de blogue récents

Billets de blogue similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu